philosophy and social criticism

La dama della bisca

"Louis Darcin"

Louis Darcis, Le trente-et-un, ou la maison de prêt sur nantissement 1799)
Paris, Bibliothèque nationale de France (BnF)

di Charles Baudelaire

Les poses, les gestes ont un accent véridique; les têtes et les physionomies sont d’un style que beaucoup d’entre nous peuvent vérifier en pensant aux gens qui fréquentaient le salon paternel aux années de notre enfance. Ses caricatures de modes sont superbes.

Chacun se rappelle cette grande planche qui représente une maison de jeu. Autour d’une vaste table ovale sont réunis des joueurs de différents caractères et de différents âges. Il n’y manque pas les filles indispensables, avides et épiant les chances, courtisanes éternelles des joueurs en veine.

Il y a là des joies et des désespoirs violents ; de jeunes joueurs fougueux et brûlant la chance ; des joueurs froids, sérieux et tenaces ; des vieillards qui ont perdu leurs rares cheveux au vent furieux des anciens équinoxes.

Sans doute, cette composition, comme tout ce qui sort de Carle Vernet et de l’école, manque de liberté ; mais, en revanche, elle a beaucoup de sérieux, une dureté qui plaît, une sécheresse de manière qui convient assez bien au sujet, le jeu étant une passion à la fois violente et contenue.

Cita questo articolo: La dama della bisca, "Tysm". Published 14 febbraio 2015. Last accessed 20 novembre 2017. http://tysm.org/12758/

[da Quelques caricaturistes français,1857)

tysm literary review

vol. 18, issue no. 21

february 2015

creative commons licensethis opera by t ysm is licensed under a creative commons attribuzione-non opere derivate 3.0 unported license. based on a work at www.tysm.org

Download this article as an e-bookDownload this article as an e-book